L’association Serge Antoine – Semeur d’avenir, jardinier du temps

Créée en 2007 par ses amis, ses collègues et disciples, sa famille, cette association a pour objectif de réunir tous ceux qui, sensibles à l’action pionnière qu’a jouée Serge Antoine en matière d’aménagement du territoire, de protection de l’environnement, de développement durable, de prospective et d’innovation, souhaitent la faire connaître et poursuivre sur la voie qu’il a tracée.
Il disait : « La politique de développement durable se fait en marchant. Il faut prendre conscience qu’il s’agit là d’une véritable révolution culturelle, d’une révolution dans les comportements, surtout politiques, à laquelle nos habituels schémas d’analyses sont étrangers, disons simplement qu’il faut éviter de prolonger la simple approche environnementale et qu’il est nécessaire de s’alimenter aux sources de l’économie, de la culture, du social en même temps que de l’écologie, que la prospective est indispensable et qu’il faut transformer tout le monde en “acteurs”. »
L’association a son siège à la mairie de Bièvres (91570), commune qu’il a habitée pendant près de cinquante ans et où il a été élu.

 

Association Serge Antoine  10 rue de la fontaine 91570 Bièvres. as.antoine@wanadoo.fr

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

One Response to L’association Serge Antoine – Semeur d’avenir, jardinier du temps

  1. michel mombrun dit :

    Bonjour,

    J’ai fait la connaissance de Serge Antoine en 1992, au moment de Rio, alors que je venais d’être élu « écologiste » en compagnie de André Holleaux au Conseil régional d’Ile de France . C’est dans ces moments là que je créais l’association « Objectif21 » en Essonne, que je suivais ensuite la création du Comité21 , et la participation de Serge au « Comité régional de l’environnement » ( instance créée par le gouvernement Rocard ) dont je fus le Président en succédant à André Holleaux après son décès. C’est ainsi qu’à la fin du mandat régional en mars 1998, je rejoignais le Comité 21 jusqu’en 2000, côtoyant Serge presque au quotidien . C’est lui qui m’encouragea et m’accompagna même à Genève en 2000, quand j’ai eu l’offre de l’UNITAR de rejoindre le projet CIFAL,( Centre International de formation des Acteurs locaux) en lien avec le PNUE et le PNUD, où j’ai travaillé jusqu’à fin 2005.
    Presque 3 années à partager les conversations et les discussions avec Serge, sur tous sujets car son intérêt et sa curiosité étaient immenses. Je me souviens de son plaisir à finir un repas ( au resto à coté du Comité 21 à Montparnasse) avec sa gourmandise pour les « profiteroles » et son visage toujours illuminé d’un sourire d’accueil et d’espoir . Il était un jardinier du temps mais aussi un « jardinier de l’espoir » comme j’en ai repris récemment l’expression; Il était un « semeur d’avenir » en cultivant le terreau de la confiance et de l’imagination , il était un humain avec ses passions et ses contradictions; et c’est pour cela qu’il m’habite toujours
    un peu et que je le cite si souvent .
    Nous avons fait un bout de chemin en marchant, en regardant dans la même direction, en vivant les mêmes engagements, que je m’efforce toujours de faire vivre au quotidien.

    Michel Mombrun
    Jardinier de l’espoir
    Ambassadeur citoyen du développement humain.

Laisser un commentaire